• Donateurs

Assurance-vie

Le don d’une assurance-vie : un cadeau extraordinaire pour l’avenir!

Un don d’assurance-vie à La Fondation est un moyen facile et peu coûteux d’appuyer généreusement les causes et les organisations qui sont importantes pour vous.

Ce type de don constitue une opportunité particulièrement pour :

  • Les donateurs qui sont jeunes;
  • Les donateurs âgés dont la police d’assurance conjointe rend les primes plus abordables;
  • Les donateurs qui ont une police qui a dépassé son objectif initial. (ex. achetée lorsque les enfants étaient petits).

Des options pour donner

  • Option A : Acheter une nouvelle police en nommant La Fondation franco-albertaine à la fois propriétaire et bénéficiaire de l’assurance. Des reçus d’impôt seront remis pour les paiements des primes annuelles.
  • Option B : Transférer la propriété de votre police d’assurance-vie existante à La Fondation franco-albertaine, en nommant La Fondation à la fois propriétaire et bénéficiaire. Des reçus d’impôt seront remis pour les paiements de primes annuelles effectués après le transfert et pour la valeur de la police au moment du transfert.

Les économies d’impôt peuvent être importantes dans l’année où les primes sont payées et/ou lorsque la police est transférée et/ou au cours des cinq années suivantes.

La Fondation en tant que bénéficiaire

Vous demeurez le propriétaire de la police et La Fondation franco-albertaine en est nommée le bénéficiaire. Un reçu d’impôt sera remis pour le produit d’assurance reçu par La Fondation.

Comme pour les dons dans un testaments, si le don est reçu dans les délais requis, il est possible que le crédit d’impôt de ce don puisse être utilisé afin de réduire les impôts au cours des deux dernières années d’imposition de la vie du donneur.

Avantages

Le don d’une assurance-vie peut être simple et plus privé qu’un don dans un testament. Ce type de legs donne aux membres de la famille le sentiment que leur proche avait « prévu quelque chose de spécial » pour un organisme de bienfaisance au lieu de « donner une partie de leur héritage » à un organisme de bienfaisance.

Ce type de don n’implique pas La Fondation dans la succession et permet donc plus de confidentialité en matière de succession.