Fonds de l’école Claudette-et-Denis-Tardif

École Claudette-et-Denis-Tardif

Fonds Claudette-et-Denis-Tardif

Notes biographiques

L’honorable Claudette Tardif est reconnue comme l’une des principales championnes des droits linguistiques des communautés de langue officielle en situation minoritaire au Canada et pour son importante contribution aux domaines de l’éducation secondaire et postsecondaire. Madame Tardif est née à Westlock en Alberta et a fait ses études au Collège Saint-Jean et à l’Université de l’Alberta, où elle a obtenu un doctorat en administration scolaire en 1984. Elle a entrepris sa carrière en tant qu’enseignante avec le Conseil scolaire des écoles catholiques d’Edmonton. En 1977, elle s’est jointe au corps professoral de l’Université de l’Alberta à la Faculté Saint-Jean dans le programme d’éducation. Elle a été doyenne de la Faculté Saint-Jean de 1995 à 2003, ainsi que vice- présidente de l’Université de l’Alberta en 2004. Elle a fait partie de plusieurs conseils d’administration et de nombreuses organisations professionnelles et communautaires, tant au niveau provincial que national. Claudette Tardif a été nommée au Sénat du Canada en 2005 ; deux ans plus tard, elle a été nommée leadeur adjointe de l’opposition au Sénat (2007-2013). Madame Tardif a pris sa retraite en 2018, après avoir servi près de 13 années au Sénat du Canada. Sa carrière a été ponctuée de nombreux prix et distinctions, entre autres Officier de la Légion d’honneur de la République française, l’Ordre des francophones d’Amérique, l’Ordre de la Pléiade, le prix Boréal de la Fédération des communautés francophones et acadiennes, le prix en leadeurship politique de l’ACFA, la médaille du Centenaire de l’Alberta, le prix Femme de vision et le Prix Maurice-Lavallée pour ses contributions à l’éducation en langue française. Un doctorat honorifique lui a été décerné par l’Université d’Ottawa en 2006 et par l’Université de l’Alberta en 2019 en reconnaissance de ses contributions à la francophonie.

Denis Tardif est reconnu pour ses nombreuses contributions à la communauté francophone tant sur la scène nationale, provinciale que sur la scène locale. Monsieur Tardif est né à Saint-Vincent, un petit hameau tout près de Saint-Paul en Alberta. Il a fait ses études au Collège Saint-Jean et à l’Université de l’Alberta. Il a entrepris sa carrière comme enseignant avec le Conseil scolaire de Leduc à l’école de Beaumont pour ensuite poursuivre à l’école JH Picard, aujourd’hui Maurice-Lavallée, avec le Conseil scolaire des écoles catholiques d’Edmonton. Il a poursuivi sa carrière au ministère de l’Éducation comme directeur adjoint à la Direction de l’éducation française. En 1986, pour appuyer l’avancement des droits en éducation et la mise en œuvre de la gestion scolaire, il s’est engagé à servir sa communauté comme directeur général et ensuite comme président de l’ACFA provinciale. Il a aussi mené la consultation et l’étude provinciale qui ont donné lieu à la gestion scolaire francophone en 1994. À titre de premier président du Conseil scolaire Centre-Nord de 1994 à 1999, il a vu à l’implantation de la gestion scolaire pour la région du Centre-Nord. Pour compléter son engagement professionnel, il est devenu le premier directeur général du Secrétariat francophone de la province de l’Alberta, poste qu’il a occupé de 1999 à sa retraite en 2013.

Au cours des années, Monsieur Tardif a contribué à plusieurs conseils d’administration tels que Le Centre d’expérience préscolaire et parascolaire d’Edmonton, La Caisse Francalta, Le Centre d’arts visuels de l’Alberta, La Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada, Le Carrefour et La Cité francophone d’Edmonton.

En 2015, l’école francophone de Sherwood Park a été nommée en leurs noms.

Historique

Située à Sherwood Park, l’École Claudette-et-Denis-Tardif a vu le jour en septembre 2015 grâce à l’intérêt manifesté par les parents de la région Sherwood Park/Fort Saskatchewan d’avoir une école francophone dans la région.

À son ouverture en septembre 2015, l’école compte 46 élèves inscrits de la maternelle à la 6e année et 12 enfants à la prématernelle La bicyclette. Au printemps 2016, le ministère de l’Éducation entreprend l’installation de douze classes portatives interconnectées, avec système d’eau, sur le terrain de l’école New Horizons, avec ouverture prévue en septembre 2016.

En juin 2018, Claudette et Denis Tardif créent le Fonds de l’École Claudette-et-Denis-Tardif avec une contribution de la Société des parents.

Le Fonds a pour but d’appuyer la construction identitaire, culturelle et linguistique à l’école Claudette-et-Denis-Tardif.

Pour plus d’information

École Claudette-et-Denis-Tardif