Fonds Évangeline-Bouchard-St.Jean

Notes Biographiques

Évangeline Germain est née le 27 février 1918 à Pointe-Aux-Trembles, Québec. En lui donnant le prénom d’Évangeline, d’après l’héroïne Acadienne, ses parents, Marie Louise (Arsenault) et Désiré, semblaient savoir qu’elle deviendrait une femme formidable, tenace et courageuse.

Elle avait 11 ans quand sa famille déménagea en Alberta. Ils quittèrent une belle et grande maison pour se retrouver à Cork, près de St. Paul en Alberta dans une petite maison avec une seule chambre et un grenier. Puisque les enfants ne parlaient que le français, l’école était un grand défi au début, mais ils s’adaptèrent rapidement.

La petite école rurale où elle était étudiante n’offrait pas de programmes après la 8e année. Évangeline, désirant continuer ses études avec l’appui de ses parents qui valorisaient l’éducation, autant pour les filles que pour les garçons, réussirent à convaincre l’enseignante à lui offrir le programme jusqu’en 10e année. Évangeline a pu ainsi compléter ses études de 11e et 12e au couvent à Legal. Elle poursuivit ensuite ses études post-secondaire au Edmonton Junior Business College. Après sa graduation, elle retourna à St. Paul où elle trouva un emploi à la banque Alberta Treasury Branch. Peu après, elle rencontra son futur époux, Armand Bouchard et ils se marièrent le 2 avril, 1940. Ils déménagèrent près du lac Saint Vincent où Armand était fermier sur le Homestead Bouchard qu’il avait acheté de son père. Ils eurent 5 enfants.

Une fois que ses enfants fréquentaient tous l’école, Évangeline s’embarqua sur une nouvelle aventure et devint enseignante aux enfants atteints du syndrome de Down à l’École New Hope à St. Paul. Cela lui vint naturellement et malgré le fait qu’elle n’avait jamais suivi de formation comme enseignante, elle obtint une lettre d’autorisation du Ministère d’éducation lui permettant d’enseigner. Pendant cette période de sa vie, elle a perdu son mari Armand, le 11 juin 1981. Elle enseigna aux jeunes pendant 15 ans et ensuite devint directrice d’une résidence pour adultes avec handicaps jusqu’à l’âge de 68 ans.

Le 5 octobre 1989, Évangeline se maria à Ernest St-Jean de St. Paul. Ils passèrent 11 belles années ensemble, jusqu’au 6 novembre 1998 quand Ernest est décédé à l’âge de 81 ans.

Toujours ouverte à un nouveau défi et prête à contribuer à sa communauté, elle accepta de servir sur la Commission provinciale d’appel des pensions, prenant finalement sa retraite à l’âge de 84 ans.

Peu après, elle a été affligée par la dégénérescence maculaire et perdu tranquillement beaucoup de sa vue. Elle prit son courage à deux mains et continua autant que possible de profiter de toutes les choses qu’elle aimait dans la vie. Elle déménagea au Sunnyside Manor à St. Paul où elle mène toujours une belle vie parmi ses amis. Elle célébrera bientôt ses 103 ans le 27 février 2021.

Quand on lui demanda, lors de son 100e anniversaire, quel était le secret de sa longévité, elle répondit : “Je continue simplement à respirer”.

Objectif du Fonds

Le fonds est un fonds orienté par le donateur : bien que les créateurs du fonds reconnaissent que, devant la loi, la Fondation garde l’autorité finale du Fonds concernant les causes soutenues, les créateurs du fonds demandent que la Fondation, pour affecter les bénéfices nets du fonds à une cause de bienfaisance, considère son avis tant qu’ils existeront et seront en mesure et désireuse de donner leur avis.